Nos actions

L’URML des Pays de la Loire, dans son rôle de facilitateur, souhaite susciter l’échange et l’information entre les médecins, communiquer et promouvoir les actions/expérimentations sur le territoire régional. Pour ce faire, elle s’appuie sur des commissions dont les participants travaillent pour produire des outils et actions utiles aux médecins et à leurs patients.

Dans cet objectif, au cours de l’Assemblée générale qui s’est tenue le 31 mars dernier, des groupes de travail ont été constitués. Les thématiques ont été déterminées sur proposition des membres de l’Assemblée.

Coopération médecine générale / second recours libéral

Notre quotidien : conseiller, orienter, investiguer, expertiser, synthétiser dans un contexte de complexité croissante.

Notre objectif : mettre en place des outils innovants et pratiques qui, de la prise de rendez-vous au retour d’informations, simplifieront, optimiseront et sécuriseront notre coordination.

Commission transversale sur les outils pour améliorer :

  • Coopération Cardiologie/Médecine générale (territoires Nantes sud et Le Mans) Drs Jean-Baptiste CAILLARD et Philippe DELORME

Cette commission qui a été créée voici plus d’un an, partait du double constat de la difficulté qu’ont les médecins généralistes à interpréter certains ECG et de l’augmentation des délais de rendez-vous de consultation chez les cardiologues.

Actions – expérimentation visant à :

  • Réaliser des protocoles de suivi conjoints sur trois pathologies (HTA, DNID et arythmie)
  • Réaliser une télé-expertise pour faciliter l’interprétation de l’ECG par le cardiologue correspondant

Expérimentation en cours dans le sud de la Loire-Atlantique et en Sarthe

  • Coopération Chirurgie ambulatoire/Médecine générale Dr Marc RICHER de FORGES

La chirurgie ambulatoire impacte l’organisation des plateaux techniques mais aussi des relations avec les médecins généralistes.

Actions

  • Étudier une organisation pour un suivi conjoint de tâches entre les médecins spécialistes intervenants sur plateaux techniques et les médecins généralistes
  • Travailler à des outils de coordination
  • Coopération Dermatologie/Médecine générale Dr Véronique PISTORIUS

Objectif

Télé-expertise en dermatologie

Actions

  • Réflexion sur les moyens de communication (photo via smartphone, …)
  • Création d’une fiche navette associée
  • Coopération Pédiatrie/Médecine générale Drs François GASSIN et Charles-Henry MERCIER

Objectif

Favoriser et fluidifier la coopération entre généralistes et pédiatres, revaloriser le tissu médical libéral dans le domaine de la pédiatrie, du nouveau-né à l’adolescent.

Actions

  • Élaborer des fiches de recommandations pour les recours au pédiatre libéral par le médecin généraliste.

Démographie et leviers de l’installation en médecine générale - Dr Philippe COLLEN

Objectif

  • Permettre l’accès à un médecin-traitant pour tout habitant des Pays de la Loire

Actions

  • Établir un diagnostic et un état des lieux à l’échelon régional et départemental : les données statistiques mais, au-delà, les contextes, les perspectives, les initiatives déjà prises, leurs résultats.
  • Formuler des propositions d’actions concrètes en listant les partenariats nécessaires et les évaluations à programmer :
  • Actions régionales : liens avec les internes et les départements de médecine générale, développement du site remplacement etc…
  • Actions départementales, dans les départements les plus touchés.

Démographie et leviers de l’installation en Médecine libérale de second recours

Dr Véronique PISTORIUS

Actuellement nous constatons une désertification du deuxième recours avec une absence de nouvelles installations des jeunes.

Actions

  • Analyser la demande des jeunes : stages, encadrement, flexibilité, …
  • Réfléchir à des solutions pour attirer les jeunes médecins spécialistes : moyens techniques, immobilier, statut, …

Exercice interprofessionnel de proximité

Dr Teddy BOURDET

L’exercice médical implique l’intervention de plusieurs professionnels de santé autour du patient. Le médecin généraliste a pour mission de coordonner les soins, synthétiser et soigner.  La récente loi de santé crée les équipes de soins primaires.

Actions

  • Accompagner les médecins dans la structuration des soins de proximité.

Périmètre de la consultation en médecine générale et utilisation de la nomenclature

Drs Laurent PONS et Jean-Gérald BERTET

Les études et statistiques montrent que les médecins généralistes n’utilisent pas la cotation inhérente aux actes complexes. Invisibles derrière un C à 23 €, ils sont privés de la juste rémunération d’un travail long et complexe, au bénéfice du patient et de la santé publique.

Actions

  • Créer des outils permettant d’optimiser l’utilisation de la nomenclature.

Permanence et continuité des soins

Drs Edmond BLERIOT, Charles-Henry MERCIER et Laurent PONS

Constats : la prise en charge des urgences (soins non programmés) par l’hôpital ou les médecins libéraux installés s’avère de plus en plus difficile, de jour comme de nuit. Le développement de la chirurgie ambulatoire risque d’accroitre le phénomène. Le système d’information des SAMU et du Centre 15 au niveau national, est en complète mutation.

Actions

  • Identifier la problématique de permanence ou continuité des soins en tenant compte des spécificités territoriales,
  • Améliorer l’articulation de régulation avec les effecteurs (médecins mobiles, CAPS, SOS Médecins) notamment au niveau informatique,
  • Redynamiser la participation des jeunes médecins à la permanence des soins afin de combler la pénurie de médecins impliqués.
  • Participer aux réunions nationales de mise en œuvre du système d’information : l’URML y portera l’expertise des Pays de la Loire.

Précarité

Dr Jean-Gérald BERTET

Objectifs

Faciliter le travail des médecins généralistes face aux patients en grande précarité.

Actions

Créer des outils/actions : interprétariat, médiation sociale, annuaire des structures.

Simplification administrative

Dr Hervé FEUILLETTE

Objectifs

Pouvoir utiliser des données déjà enregistrées en commun pour différentes administrations, un imprimé qui soit le même pour différentes demandes et cela sur le plan national, ce qui permettrait d’avoir un imprimé CERFA, qui soit intégré dans nos logiciels et que l’on puisse remplir à l’aide de données automatisées.

Actions

  • Identifier les situations qui pourraient être simplifiées
  • Évaluer la pertinence de notre démarche auprès de nos confrères
  • Réfléchir et concevoir des changements de pratique 
  • Mettre en place les leviers d’amélioration