Glossaire des sigles

Des sigles et liens pour vous familiariser avec le jargon de la politique de santé …

 

ETP

ETP : L’éducation thérapeutique du patient (ETP) vise à aider les patients à gérer au mieux leur vie avec une maladie chronique. Des ressources pour les acteurs… Pour accompagner le développement de l’éducation thérapeutique du patient sur les territoires des Pays de la Loire, plusieurs opérateurs, qui travaillent en partenariat depuis plusieurs années, vous proposent différents services … En savoir plus…

ARS, PRS, URPS...

ARS : Créées en 2010, les Agences régionale de santé (ARS) sont des établissements publics régionaux définissant et mettant en œuvre la politique régionale de santé.  https://www.pays-de-la-loire.ars.sante.fr/qui-sommes-nous-7

PRS : Le Projet régional de santé est le feuille de route de la politique de santé de la région. Le PRS 2018 – 2022 fixera des objectifs sur 5 ans en prévention, soins et accompagnement médico-social. https://www.pays-de-la-loire.ars.sante.fr/le-projet-regional-de-sante-2eme-generation-2018-2022

URPS : Les Unions Régionales de professionnels de Santé sont des associations réglementées par un décret (https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2010/6/2/SASS1013497D/jo/texte), qui rassemblent, dans chaque région, pour chaque profession, les représentants élus des professionnels de santé libéraux. Elles contribuent à l’organisation de l’offre de santé régionale. L’URML Pays de la Loire représente tous les médecins libéraux de toutes spécialités http://urml-paysdelaloire.org/votre-urml/qui-sommes-nous-2/

ESP, CPTS, PTA

ESP : équipe de soins primaires (Code santé publique).  Il s’agit d’un mode d’organisation coordonné, conçu par des professionnels de santé impliqués dans les soins de premiers recours.
Ils se mobilisent autour d’une thématique commune bénéficiant à leurs patients.
L’ESP est composée de professionnels de santé (liste définie par le code de santé publique) dont au minima un médecin généraliste et un autre professionnels de santé (infirmier, pharmacien,…).
Aucune forme juridique n’est imposée pour la création d’une ESP. Elle peut donc prendre la forme d’une ESP simple (sans statut juridique ou association), d’une maison de santé ou d’un centre de santé.
L’ESP est formalisée autour d’un projet de santé rédigé par les professionnels de santé membres de celle-ci.
Le périmètre d’action correspond à celui de la patientèle des professionnels visée par le projet de santé.
Le projet de santé répond à un ou plusieurs besoins identifiés sur le territoire visé.  Il fixe les modalités de coordination pluri-professionnelle et les actions projetées.
L’ARS peut contractualiser avec l’équipe de soins primaires donnant accès à un accompagnement et un financement de leur part.

CPTS :  communauté professionnelle territoriale de santé (Code santé publique). Elle représente un ensemble d’acteurs de santé qui se coordonne sur un territoire pour répondre à un ou plusieurs besoins en santé d’une population identifiée.
Elle se compose d’acteur en santé de ville, du sanitaire et du médico-social.
A la différence d’une ESP, la CPTS s’organise autour d’une population et son projet de santé doit répondre à un besoin en santé sur un territoire.
La CPTS peut prendre toute forme juridique. Elle se formalise autour d’un projet de santé qui fixe le territoire, les modalités de coordination et les actions projetées.
Tout comme l’ESP, la CPTS peut contractualiser avec l’ARS afin d’acquérir un accompagnement et un financement de leur part.

PTA : plateforme territoriale d’appui (Code santé publique). Il s’agit d’un dispositif d’appui aux professionnels de santé à la prise en charge de patients relevant de parcours de santé complexes. Ces plateformes sont constituées par l’agence régionale de santé en concertation avec les représentants des professionnels et des usagers pour la gestion et la coordination des situations complexes.
Les PTA sont composées d’équipe pluridisciplinaire avec des compétences sanitaires et sociales pouvant répondre à des situations diverses.
C’est un dispositif territorial pouvant être à l’initiative de professionnels de santé, qui contribue à prévenir les hospitalisations inutiles ou évitables ainsi que les ruptures de parcours.
Les plateformes ne constituent pas un acteur supplémentaire dans les territoires : elles viennent mettre en cohérence les dispositifs existants dans une logique de missions partagées, pour proposer un guichet unique au carrefour des secteurs sanitaires, sociaux et médico-sociaux.

Elles ont trois grandes missions :

  • l’information et l’orientation vers une ressource du territoire, adaptée à la situation
  • l’appui à l’organisation des parcours
  • l’appui aux pratiques professionnelles en matière d’organisation et de sécurité des parcours, d’accès aux soins et de coordination.

Les PTA sont constitués par l’ARS par convention.

CLIC, MAIA, PPS

CLIC : Les Centres locaux d’information et de coordination (CLIC) sont des lieux d’accueil, d’écoute, d’information et de conseil destiné aux personnes âgées, à leurs familles et aux professionnels de la gérontologie et du maintien à domicile.

MAIA : méthode d’action pour l’intégration des services d’aide et de soins dans le champ de l’autonomie. Il s’agit d’une organisation qui met en réseau tous les acteurs locaux engagés dans l’accompagnement des personnes âgées de 60 ans et plus en perte d’autonomie.

PPS : Le plan personnalisé de santé est un plan d’action concernant les personnes âgées en situation de fragilité, et nécessitant un écrit formalisé entre acteurs de proximité. Il est financé par une cotation spécifique.

GHT

GHT : Les groupements hospitaliers de territoires, prévus par la loi de santé 2016, sont une structure de coopération entre les établissements publics de santé à l’échelle d’un territoire, coordonné par un hôpital principal (hôpital départemental en général), autour d’un projet médical partagé visant à optimiser la gestion, organiser des filières de prises en charge, des mutualisations. Plus d’info…

CRSA

CRSA : la Conférence régionale santé et autonomie en Pays de la Loire est une instance de concertation des acteurs du secteur sanitaire et médicosocial. Elle est organisée au niveau des départements et de la région. Elle est consultée par l’ARS afin de définir le projet régional de santé.
L’URML a nommé des représentants des médecins libéraux dans cette instance. Plus d’info…

A suivre...